Historique

  • Fondation du Lawn Tennis Club Rumelange, en abrégé T.C.R., par six hommes et six femmes, le 17 février 1916 au Café Richter à Rumelange. Le premier président était Léon Berens, un des membres fondateurs. Il fut président de 1916 à 1946. Les couleurs du club étaient le blanc et le bleu (Sweather bleu aux initiales T.C.R. blancs brodées).
  • A l’époque, le sport du tennis se pratiquait pour les dames en robe longue et chapeau de paille. Les messieurs portaient collant, casquette blanche ou béret. Avoir gagné un match exigeait le pardon du vaincu.
  • Le premier court de tennis situé au lieu-dit « Sauerwiesen » était en terre battue ce qui nécessitait continuellement des travaux d’entretien. En 1929/30 le terrain fut revêtu d’une couche de tarmac présentant maintes facilités. Cependant, un sérieux danger de glissement ainsi que l’usure rapide des balles en étaient les désavantages sans oublier les risques de blessures aux pieds et aux jambes provoquées par cette couche dure. Néanmoins, dimanche pour dimanche, le terrain « an dë Sauerwiesen » prêtait son cadre aux matches amicaux ou tournois. Si la matinée était réservée aux parties simples, les heures d’après-midi souvent jusqu’à la tombée de la nuit ont été mises à profit pour les doubles hommes, dames et mixtes. La plupart des clubs ne disposaient pas d’entraîneur ce qui a permis de voir des styles de jeu bien personnels et variés. A midi ce fut l’heure du pique-nique sur place tandis que le soir tout le monde se trouvait dans un café pour arroser et commenter les parties soit pour fixer les matches de retour. A l’époque, les automobiles étaient rares et bon nombre de joueurs et joueuses se déplaçaient à vélo, en train ou encore avec les tramways intercommunaux.
  • En 1942, l’occupant allemand procéda à la saisie complète des archives du club. Le T.C.R. fut dissolu et toute activité interdite. En même temps le terrain « an der Sauerwiss » a été fermé. Beaucoup de membres du T.C.R. ont subi les sévices du régime nazi, soit dans les camps de concentration, soit sous forme de déportation, de mutation ou d’enrôlement de force sans oublier une participation active dans les mouvements de résistance et plus particulièrement au maquis. Le café-siège du T.C.R. fut fermé en 1942 pour rouvrir ses portes seulement trois ans plus tard
  • Dès la libération, le sport de tennis reprit ses droits sur le terrain à la « Sauerwiss » malgré un équipement rudimentaire et un filet déchiré en maints endroits. Il n’y eut pas de limites à l’imagination pour rendre le court jouable. Citons l’exemple des flaques d’eau auxquelles on ajoutait de l’essence dont la mise à feu séchait le macadam dans les meilleurs délais. Pour les enfants ce fut un véritable plaisir de suivre des yeux les joueurs.
  • En 1946, suite à certaines circonstances malencontreuses, le terrain « an der Sauerwiss » fut fermé et les joueurs du T.C.R. se sont trouvés sans terrain.
  • Un nouveau terrain en terre battue fut construit « op Kolscheidt » en 1950. L’entraînement reprit aussitôt et en 1951 le T.C.R. participait pour la première fois au Championnat National Interclubs Messieurs.
  • Au fil des années, le nombre des membres actifs n’a fait qu’accroître. S’il oscillait entre 25 et 40 durant les trente premières années, il dépassait la cinquantaine fin 1952. Sur le plan sportif, le manque d’un deuxième terrain et l’absence d’un système de réservation approprié ont eu des effets négatifs sur le développement du club. Sur proposition de Fernand Houblie, entraîneur au club à partir de 1961, un horaire de répartition des leçons par groupes de joueurs a été introduit en 1963 avec succès. Ce plan a été remplacé en 1980 par un système de réservation par cadenas qui a fonctionné à la satisfaction générale jusqu’à la fin de 2017. A noter que l’engagement continu de Fernand Houblie durant de longues années, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du court, a impacté favorablement le développement du club. Au total, durant la période de 1961 à 1990, il a accompli l’entraînement pour 27 saisons de championnat.
  • Depuis 1950, la régie municipale prend à charge la remise en état des terrains au début de chaque saison. L’entretien est pris en charge par le club.
  • En 1972, le deuxième terrain tant attendu fut achevé et incluait même un mur d’entraînement.
  • A partir de 1975, certains joueurs de compétition du club ont largement contribué à titre bénévole à assurer l’entraînement des équipes : Joe Barnich , Vic Dondelinger, André Metz, Roger Gales, Nico Dondelinger, Jhemp Mertl, Sidney Gales, Roberto Lucchetti.
  • En 1983, le club put inaugurer son premier clubhouse en transformant l’ancien clubhouse de l’Union Sportive par ses propres moyens en un véritable bijou incluant un bureau, des vestiaires et installations sanitaires.
  • Avec la mise à disposition en 1972 d’un deuxième court, le club prenait peu à peu une ampleur inespérée surtout au niveau des joueurs qui affichaient 148 membres inscrits pour la saison 1986/1987.
  • Grâce au SICOSPORT (Syndicat intercommunal pour la construction et l’exploitation d’un ensemble d’infrastructure sportive à Kayl, Tétange et Rumelange, le T.C.R. eut droit dans une première phase à deux courts supplémentaires et à un deuxième mur d’entraînement. L’inauguration a eu lieu en juillet 1987.
  • Lors de son AG du 9 décembre 1988, la nouvelle dénomination de « Tennis Club Rëmeleng/Kayldall » prit son origine.
  • Depuis 1988, la réalisation d’un hall de tennis à Schifflange, permet aux joueurs du TCRK de s’entraîner durant la période d’hiver d’octobre à avril. Les heures de location du hall sont prises en charge par le SICOSPORT.
  • En 2004, une étape importante fut franchie par l’inauguration officielle du nouveau clubhouse incluant vestiaires, installations sanitaires, bureau, grande salle avec bar pouvant abriter une cinquantaine de personnes, terrasse extérieure. Un immeuble imposant, fonctionnel et s’intégrant parfaitement dans le site. S’entraîner dans de bonnes conditions, recevoir des équipes étrangères dans des locaux appropriés, organiser des tournois plus aisément,… et plus encore, lieu de rencontre et de convivialité.
  • Juillet 2017 : Introduction d’un nouveau système de réservation des courts de tennis  par une application online de la société « BalleJaune » , la phase de test a été accomplie avec succès. Pour la nouvelle saison estivale 2018, ce système remplacera complètement l’ancien système de réservation par cadenas. Les réservations pourront se faire via iphone ou autre appareil androïde, tablette ou PC ou via un écran tactile dans les vestiaires au clubhouse.
  • Octobre 2017 : Mise en ligne d’un site internet du TCRK afin de faire participer les membres d’une manière conviviale à la vie du club.
  • Un hall de tennis abritant deux courts sera construit derrière le clubhouse en 2018. Ce sera le départ vers une nouvelle dimension en offrant au club davantage de moyens pour promouvoir leur sport et attirer de nouveaux adeptes.
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close